MAZ

Biographie

Fort de sa sélection officielle à WOMEX et de ses 16 nominations nationales, MAZ défie toute catégorisation. Avec son 3e album ID (idée), le groupe montréalais jongle avec création et tradition, à la rencontre du trad, du jazz et de l’électro. Ses idées se chantent et se dansent — elles parlent au cœur et au corps, sans en perdre la tête !

Photo: Sophie Valcourt

En spectacle, MAZ propose un voyage musical enlevant dans un univers sonore inédit, où chansons et pièces instrumentales renouent avec la mémoire musicale du Québec tout en ouvrant de nouvelles perspectives. Ainsi, claviers et guitare électrique y côtoient violon, banjo, contrebasse et voix sur des rythmes endiablés de pieds et d’électro. MAZ participe cette année à plusieurs rendez-vous de l’industrie, tant au pays qu’à l’international, dont WOMEX 17 en Pologne.

D’abord qualifiée de futuriste avec Télescope (2011), mis en nomination aux prix JUNO comme album instrumental de l’année, la proposition de MAZ s’est affirmée comme un alliage unique de musique traditionnelle québécoise, d’électro et de jazz. Avec Chasse-Galerie (2013), le groupe persistait et s’inspirait d’une légende bien connue pour la fonder musicalement, ici et aujourd’hui, aventure qui lui valut deux nominations à l’ADISQ.

Avec ID, passez du canot au tapis volant! Rejoignez Marc Maziade (guitare électrique, banjo, pieds, programmation, voix), Rémi Pagé (violon, mandoline, pieds, voix), Roxane Beaulieu (claviers, voix) et Hugo Blouin (contrebasse, voix) pour un moment intense, livré avec une forte complicité. Un spectacle de chansons qui rassemblent, de solos qui renversent, ainsi que du groove, des textures et des cadences de pieds qui font voyager.

Depuis ses débuts, MAZ a présenté son spectacle à une centaine de reprises à travers le Canada, aux États-Unis, au Mexique, au Ghana et bientôt en Pologne et en Allemagne. Avec la sortie de son troisième opus, la musique du groupe obtient une présence assidue sur les ondes des radios québécoises, canadiennes et américaines.

Nominations

  • ID (2017)
  • Chasse-Galerie (2013)

    • Arrangeur de l’année – ADISQ 2014
    • Album instrumental de l’année – ADISQ 2014
    • Innovation musicale de l’année – PMFC 2014
    • Réalisateur de l’année – PMFC 2014
    • Album musique du monde – PMFC 2014
    • Groupe instrumental de l’année – PMFC 2014
    • Album Roots de l’année – GAMIQ 2014
    • Album de musiques du monde de l’année – The Independent Music Awards
  • Télescope (2011)

    • Album instrumental de l’année – Prix Juno 2012
    • Groupe de l’année – PMFC 2011
    • Album musique du monde – PMFC 2011
    • Groupe instrumental de l’année – PMFC 2011
    • Album instrumental de l’année – Indie Acoustic Project 2011

L’équipe

Marc Maziade guitare électrique, banjo ténor, programmation et pieds
Hugo Blouin contrebasse
Rémi Pagé violon, pieds
Roxane Beaulieu  clavier

Historique

Les origines de MAZ remontent à février 2007. À l’époque, Marc Maziade reçoit carte blanche pour un projet musical dans le cadre du Festival Sainte-Rose en blanc. Il présente un spectacle sous le nom de « Projet Trad » avec Olivier Hébert, Louis-Joseph Cliche et Robin Boulianne, avec qui il partage une passion pour les musiques traditionnelles et jazz. Au fil des ans, le « Projet Trad » se rassemble dans différents contextes (trames sonores de danse ou de court métrage, concours et contrats corporatifs) avec différents collaborateurs, dont Lévy Bourbonnais, Jean-François Debellefeuille, Gabriel Godbout-Castonguay, Blanche Baillargeon et Philippe Leduc.

En 2009, Marc Maziade (compositions, guitare électrique, banjo ténor et pieds) fonde officiellement le groupe MAZ et lance l’album Télescope en 2011 avec Robin Boulianne (compositions, violon, mandoline, pieds), Olivier Hébert (contrebasse), Gabriel Godbout-Castonguay (claviers) et Jean-François Debellefeuille (Rhodes, Wurlitzer, Moog).

En 2011, MAZ tourne l’album Télescope, un périple qui mène le groupe de Carleton à Vancouver et du petit Fribourg de St-Jean-Port-Joli jusqu’au Folk Alliance International à Memphis. En fin de parcours, le groupe se pose à Joliette, un des bastions de la musique traditionnelle québécoise, pour enregistrer son deuxième album : Chasse-Galerie.

La Chasse-Galerie évoque cette dualité entre les rêves sincères pour lesquels on s’investit corps et âme et les mirages engendrés par un mode de vie effréné. Les raccourcis souvent trop faciles proposés par notre société risquent de nous faire perdre de vue les éléments essentiels à notre bonheur. L’équilibre qu’il faut pour faire voler un canot est subtil. Mais entre les vents favorables et le piège des apparences, il est possible de mener nos quêtes sans perdre nos racines.